Blog de Nicolas DUMINIL

Lasciate ogni speranza vuoi che entrate qui !

Publié le 29/10/2015

La France est-elle un pays de tradition chrétienne ? Autrement dit, de point de vue historique, l’espace correspondant aujourd’hui au territoire de la France était-il de tradition chrétienne à l’époque où, aux alentours des années 500, le nom de « France » est apparu ? Sans vouloir entrer dans une discussion morale, étique,  axiologique, etc. je voudrais analyser cet énoncé de point de vue de sa vérité historique.

 

Considérons donc la proposition : « la France est un pays de tradition chrétienne ». Cette proposition est-elle vraie ? Si oui, comment expliquer l’hystérie médiatique qu’elle a générée. Mais si on considère qu’elle n’est pas vraie, alors logiquement parlant, il faudrait que le contraire soit vrai. Supposons donc que la France n’est pas de tradition chrétienne. Est-elle alors de tradition musulmane, bouddhiste, juive, hindouiste ou taoïste ? Surement non. Serait-il possible qu’elle ne soit d’aucune tradition ? Probablement pas.

 

Sans être historien, un regard rapide sur l...


Publié le 27/04/2015

As I’m saying often, scripts are the level zero of the software development and integration. By scripts, I’m reffering to these sequences of command lines ran by the Unix shell. And when I say that they represent the level zero of the software, I don’t mean to deny their utility to automate simple processes like copy a set of files, zip/unzip archives, deploy/undeploy stauff, etc. What I mean is that, while they might be practical ways to quickly perform repetitive actions, like checking-out dozens of projects from an SCM (Source Code Manager) repository, their utilisation for important things, like infrastructure management, should really be forbidden.

 

I’m currently working in a DevOps team of a big french gouvernment administration, where the infrastructure is quite impressive, consisting in more than 600 platforms, each one having several dozens of WebLogic domains.  And as surprizing as it might seem, all the infra-structure services consisting in installing binaries, configuri...


Publié le 02/04/2015

J’ai toujours pensé que, en France, on avait un problème de communication consistant à avoir des difficultés lorsqu’il s’agit d’utiliser le principe d’abstraction. Ce principe consiste à isoler par la pensée des détails considérés comme non significatifs pour l’étape courante de la communication, à fin de rendre le discours plus simple et compréhensible. On dit toujours, par exemple, « où ai-je garé ma Toyota ?» au lieu de « où ai-je garé ma voiture ? », ou alors « je vais chez Auchan » au lieu de « je vais au supermarché », alors que le fait de préciser la marque de la voiture ou le nom du supermarché n’apporte aucun élément d’information essentiel à la communication. Il m’est même arrivé de me faire corriger par mon interlocuteur, lors d’une discussion au sujet du Palais du Louvre, que j’appelais «le palais». « Ce n’est pas un palais, c’est le Louvre » m’a-t-il dit, ce à quoi j’ai répondu que le Louvre se qualifiait, effectivement, comme palais.

 

Il y a beaucoup d’exemples de ce p...